Spécialisations

Musicothérapie en cas d'acouphènes / Massages sonores avec bols tibétains

Musicothérapie en cas d’acouphènes, d’hyperacousie et de phonophobie

L’approche TIM utilise le circuit auditif qui est lui-même en lien étroit avec le centre des émotions, elle est alors privilégiée pour aborder les difficultés d'audition dues à des acouphènes, de l’hyperacousie (seuil auditif de douleur vite atteint) ou de la phonophobie (certains sons sont insupportables.

La Musicothérapie intégrant les acouphènes (Tinnitus Integrierte Musiktherapie TIM, selon le Dr Annette Cramer, Allemagne)

Grâce à des exercices spécifiques, les mêmes mécanismes du circuit de l’écoute qui produisent l’acouphène peuvent être utilisés pour le désamorcer et le ramener en arrière-plan.

Le stress ayant une énorme influence sur la perception auditive, une partie du traitement consistera également en des prises de conscience globales en lien avec le trouble auditif et le niveau de stress vécu.

La musicothérapie intégrant les acouphènes (TIM) est construite sur plusieurs modules:

  • des informations concernant les acouphènes ou l’hyperacousie et des conseils généraux au sujet de l’écoute dans la vie quotidienne;
  • l’apprentissage d’une détente profonde musico-thérapeutique avec écoute de musiques choisies spécifiquement pour la personne. Cette forme de détente est bien différente d’une écoute de musique agréable dans un canapé confortable;
  • une rééducation du circuit de l’écoute par entraînement auditif, des exercices à faire chez soi, 20 à 25 minutes par jour avec des plages de sons et de musiques spécifiques;
  • un réaménagement de la vie en relation avec la gestion du stress;
  • un suivi thérapeutique éventuel selon la problématique personnelle.

Indications:

  • acouphènes aigus
  • acouphènes chroniques
  • hyperacousie
  • phonophobie

Les acouphènes

Un acouphène n’est pas une maladie, mais un symptôme!

L’origine des acouphènes peut être variée: maladie, exposition à des sons très intenses, stress majeur ou répété, dépression... C’est pourquoi une consultation chez un médecin ORL pour un diagnostic précis est indispensable avant de commencer l’entraînement auditif.

Un acouphène est souvent lié à une perte auditive même partielle et peut exister même chez une personne très malentendante ou sourde. Un audiogramme effectué par un médecin ORL ou par un audioprothésiste (la plupart du temps gratuitement) est important pour mieux situer la perte éventuelle.

Un acouphène ne se situe pas dans l’oreille, puisqu’il existe en dehors de tout bruit extérieur, mais dans le centre auditif du cerveau, lequel est directement lié à la formation réticulée (structure cérébrale à l’interface des systèmes autonome, moteur et sensitif) et au système limbique (cerveau émotionnel). Par un phénomène de boucle rétroactive inadaptée due au stress, l’acouphène peut être de plus en plus amplifié par le cerveau, jusqu’à devenir parfois insupportable et restreindre fortement la qualité de vie de la personne qui en souffre.

Effectivement, plus l’on porte attention à un acouphène, plus la perception subjective s’en renforce et le cercle vicieux peut alors s’enclencher. S’il l’on veut « ne pas y penser », conseil malheureusement trop souvent donné, l’attention sur lui est paradoxalement renforcée, car on vérifie forcément s’il est toujours là. Par exemple, si l’on nous dit: « Ne voyez pas devant vous un éléphant en pyjama rose » ... on l’imaginera forcément, ne pas le voir est impossible pour notre cerveau! Le traitement consistera alors aussi à apprivoiser petit à petit l’acouphène au lieu de le rejeter, par des techniques d’habituation.    

L’hyperacousie découle souvent d’un état de stress intense ou chronique qui entraîne une élévation du seuil de douleur auditif. Se trouver dans un environnement bruyant devient alors insupportable (réunions, restaurants, transports publics, etc.), et la personne souffrant d’hyperacousie doit souvent renoncer à des situations ou rencontres sociales.

Le traitement de l’hyperacousie, comme celui des acouphènes auxquels elle est souvent liée, comprendra l’apprentissage d’une détente profonde et une rééducation du circuit de l’écoute, avec la création de plages de musique adaptées. Une revisite de situations du passé grâce à la musicothérapie ou d’autres techniques adaptées pourront être nécessaires afin de désamorcer l’état de stress latent.

La phonophobie (certains types de sons sont insupportables à l’écoute) provient souvent d’un stress intense ou chronique lié à des situations en rapport avec l’histoire de vie de la personne.

Le traitement de la phonophobie consistera d’abord, comme pour les acouphènes et l’hyperacousie, en l’apprentissage d’une détente profonde et la rééducation du circuit de l’écoute. Par ailleurs, une revisite de l’histoire de vie de la personne permettra souvent de déjouer la situation stressante à l’origine de la phonophobie. La musicothérapie de façon large et d’autres techniques adaptées à la problématique seront alors utiles.


Musicothérapie - Envol en voix - Genève - Versoix


Massage sonore avec des bols tibétains

Le massage sonore « Sound massage» selon Hans de Back est une technique de soins qui utilise la vibration des bols chantants. Par le contact avec le bol vibrant sur tout ou partie du corps, les vibrations pénètrent dans le corps, sont propagées par les os et la chair (constituée en grande partie d’eau et donc excellente conductrice des vibrations) et font un travail de stimulation interne et de détente profonde. Une expérience sensorielle unique, un voyage indicible en soi et dans le monde de la vibration!

Musicothérapie - Envol en voix - Genève - VersoixL'état de détente, d'ancrage, d'enracinement physique et psychique qui résulte d’un tel massage peut amener à la surface des sensations porteuses de nouvelles pistes d’évolution pour la personne massée, voire une meilleure intégration de son processus thérapeutique.

Le soin complet peut durer jusqu'à 1h30.

Indications: états de stress, insomnie, anxiété, dépression... avant des examens (universitaires, permis de conduire, par ex.) ou tout simplement pour un bien-être!

Contre-indications: porter un stimulateur cardiaque (pacemaker), grossesse.

Hans de Back, psychothérapeute, masseur et musicien hollandais a élaboré la technique du massage sonore dès 1974. Il a mis au point des protocoles précis d'accompagnements sonores, méthodiquement enseignés dans le monde entier avec l'humanisme qui le caractérise.

Nous délivrons des bons cadeaux pour une séance de massage sonore avec les bols tibétains. Contactez-nous pour commander un bon cadeau.

Praticiens romands agréés par Hans de Back pour le massage sonore:

À Genève: Anne Bolli

À Bienne: Marianne Grasselli Meier